Instructions pour le coulage du Rubis à l'or et de l'Améthyste dorée

Le rubis à l’or appartient à un groupe de verres où la coloration dépend du réchauffage à une certaine viscosité, de manière à ce que les atomes de métal forment un colloïde et transmettent la couleur à une certaine taille de particules. Le cuivre et l'argent sont d'autres métaux nobles qui affichent le même comportement que l'or.

Notre cristal de coulage Rubis à l’or n° 221 et Améthyste n° 276 est particulièrement conçu pour que sa couleur se développe dans des conditions de coulage. Le Rubis à l’or n°221 est proposé sous une apparence rose très pâle (il est enduit d'un peu d'erbium pour distinguer le verre du Transparent n° 210). L'Améthyste dorée n° 276 dévoile la quantité de bleu cobalt dans le verre qui transformera le rubis en améthyste. Si nous développions la couleur du verre avant de la vendre, elle deviendrait alors ‘surdéveloppée’ sous le régime supplémentaire du coulage.

Ce verre exige un certain niveau d'observation et de contrôle de la part de l’utilisateur final pour réaliser la teinte correcte. Les conditions changeront entre les différents fours et moules, et en fonction de la forme et de la taille du travail. Il est tout d’abord recommandé de faire des essais sur une petite échelle avant de travailler, et une fois plus en confiance sur une échelle plus importante.

La couleur rubis idéale est atteinte quand de nombreuses petites particules dorées, ni trop petites, ni trop grosses, sont formées. L'évidence est dans la couleur. Un très petit nombre et une très petite taille de particules dorées coloreront tout d’abord le verre d’un marron pâle. Puis, avec le temps, le marron cèdera la place à une teinte pourpre. Un chauffage continu augmentera lentement la taille et le nombre jusqu'à ce que le rubis finisse par apparaître. Si l'Améthyste dorée est arrêtée à l'étape du pourpre, la couleur peut devenir un pourpre trop profond. Une cuisson plus longue éclaircira la teinte. Si la chaleur est trop élevée ou trop prolongée, alors un phénomène de couleur appelé saphirine s’en suivra. Ce dernier a un aspect marron bilieux en surface dans la lumière réfléchie. Le rubis a alors été gâché parce que les nombreuses petites particules colloïdales d’or se sont adhérées les unes aux autres et sont devenues trop grosses.

Notre recommandation est de chauffer le rubis directement à froid soit dans le moule ou soit dans un réservoir. Les meilleurs rubis demandent un chauffage lent. Le fait de charger le moule de calcin froid à des températures de 750 à 850oC (1380 à 1560oF) faciliterait la croissance de quelques grosses particules plutôt que de nombreuses petites, et le résultat deviendrait bilieux.

Ne chauffez pas le cristal autant que vous pourriez le faire avec les autres couleurs. Essayez de préparer le verre à environ 780oC (1450oF) et quand vous jugez que le verre est entièrement fondu dans le moule, laissez retomber la température à environ 700-710oC (1290-1310oF). Maintenez-la pendant environ 3-4 heures avant de relaisser tomber à l’intervalle de température de recuisson. C'est une bonne idée d'avoir un petit échantillon que vous pourrez sortir du four et inspecter pendant que vous chauffez, afin d’être sûr que la progression de la couleur passe de la gamme du pourpre au rubis. Ceci évite également la surchauffe de la pièce. Essayez enfin d'éviter que la surface du verre soit directement exposée aux radiations des éléments électriques, car ceux-ci peuvent provoquer la surchauffe de la surface qui peut alors devenir bilieuse.

Préparez-vous à ce que l'intensité et la teinte du rubis changent d’une cuisson à une autre, à moins que le nombre de cuissons et les températures aient été strictement répétées. Une dilution avec de l’incolore ou un mélange avec d’autres couleurs peut changer les taux de développement de la couleur.

Il y a une limite à quel point le rubis peut être atténué avec de l’incolore. N'essayez pas plus de 50/50.

De plus, le rubis est très sensible aux agents de réduction qui peuvent être présents dans d'autres couleurs. Des résultats imprévisibles peuvent survenir si on le mélange avec les numéros 220, 230, 240, 242 et 245.

Gaffer® Coloured Glass Ltd. 2000

Newsletter

Movie